PORTRAIT(s)

sophie Gérard

358154684_6742685045765760_2714146373741034643_n

Je m’appelle Sophie Gérard, j’ai 48 ans et vis en Ardèche méridionale.

Je suis une enfant née en ruralité, muée en urbaine et devenue femme rurale à l’aune de mes trente trois ans.

J’ai exercé la pratique de la danse au service de nombreux chorégraphes en qualité d’artiste chorégraphique. Simultanément à cette trajectoire de création et de plateau, j’ai créé et piloté  en sud Ardèche, une structure dédiée à la culture chorégraphique , à l’heure où la danse n’y était pas ou peu représentée et où les questions de territoire n’étaient pas entrées dans le champ lexical des politiques culturelles publiques.

Ce projet « Format ou la création d’un territoire de danse », implantée au cœur de l’Ardèche méridionale et déployée en complète itinérance, a apporté une réponse concrète aux besoins des territoires ruraux, des artistes :

→ offrir du temps long et des espaces multiples aux démarches de création pour nourrir une relation de proximité avec le public

→ révéler la dimension patrimoniale et historique de la danse en transmettant ses courants de pensées et la connaissance des œuvres et des équipes artistiques

→ participer au ré-oeuvrement culturel des territoires ruraux, afin que chacun et chacune de ses habitant·es bénéficie de ses droits culturels au même titre que les habitant-es des centres urbains.

En Janvier 2023, je quitte le projet avec en arrière plan, un désir pour l’économie énergétique, un appétit pérenne pour les démarches artistiques et leur relation avec les publics.

J’ai indiqué lors de ce départ : « je quitte l’aventure pour m’en offrir une autre; celle d’être à ce qui s’est dessiné pour le monde d’après.(…) Je fais ce nouveau pari sans craindre  l’aridité de cette prise de risque, car en créant ce projet, j’ai appris que parfois là où rien ne pousse, il y a tout même des cactus.»

Cette réorientation radicale est mue par des raisons multifactorielles.

La première est d’être cohérente entre ce que je dis et ce que je fais.

La seconde est le changement de mon rapport au temps et à l’énergie qui transforme les exigences.

La troisième est de savoir intuitivement, que le monde de demain est déjà là et que je souhaite participer à cette transition.

Les productions du Vivant est donc ce Cactus- étendard que je lève pour indiquer la direction dans laquelle ma caravane d’expérience, de regard et d’exigence s’engage.

cowboy-6653152_1280

Par ces expériences croisées, j’ai acquis des compétences solides et un savoir faire particulier au regard de ce que requiert la mise en œuvre d’un projet artistique et culturel situé.

Au delà des compétences conventionnelles nécessaires au pilotage d’une structure, sa création et son évolution mobilisent des champs d’expertise et de capacités spécifiques.

 

Cette conduite demande de conjuguer «entreprenariat et service public», en se plaçant au centre de cette tension, pour inventer des actions efficientes de mise en œuvre des droits culturels en direction des publics auxquels on s’adresse.

 

Collaborative, intuitive et engagée, je vais à la rencontre des personnes pour découvrir leur savoir-faire et  cultive le goût de la coopération.

 

Attachée aux missions de service public, je sais identifier les besoins et les exigences des territoires  et m’engage pour mettre en œuvre les contextes favorables au lien entre démarches artistique et publics.

les + + +

Format ou la création d’un territoire de danse, Aubenas  2009 à hier

Créatrice et fondatrice de FORMAT ou la création d ‘un territoire de danse, structure culturelle dédiée à l’art chorégraphique en Ardèche méridionale.

De cette idée germée il y a 13 ans, le projet de Format est aujourd’hui une structure en voie de conventionnement en Scène d’Intérêt National « Art en territoire » , porté par une équipe salariée de quatre postes permanents complétés par des équipes employées en Cddu, qui accueille et accompagne quelques 32 équipes artistiques par an et convie un peu plus de 6000 personnes à son programme d’actions de saison. Son enracinement et son développement a permis de donner à la danse une place privilégiée dans le département de l’Ardèche.

– Experte pour la commission consultative danse – DRAC Aura 2017 à hier

– Co-fondatrice et trésorière du Réseau Nos lieux communs 2015 aujourd’hui

– CDCN- Le Pacifique, Grenoble  2010 à 2012

Coordinatrice artistique de projet du projet IDOCDE (international documentation of dance éducation) ; réseau de dix structures européennes :  modélisation et contribution au contenu de la plate forme numérique

2000-2019

Dominique Brun. : L’après midi d’un Faune ou la fabrique de l’archive ; Sacres#2 ; Jeux

2008-2012

Olivier Dubois : Faune(s) , Révolution.

1995-2007

Steven Cohen

Cyril Viallon

Enora Riviére

Mylène Benoit

Yao Shu-fen-(Taiwan)

Jackie Taffanel

Jacques Patarozzi

Michèle Etorri

Anne Lopez (…)

Centre Chorégraphique National de La Rochelle

Assistante chorégraphique de Régine Chopinot & Responsable du pôle d’enseignement de la danse.

Conseillère à l’écriture des spectacles & coordinatrice des actions de médiation & élaboration des programmes.

Élaboration de contenus de formation et enseignement de la danse pour

– Centres Chorégraphiques Nationaux

– Centre de Développement Chorégraphique National

– Options Art-danse les Universités de Grenoble 

– Faculté de lettres de La Rochelle

– Universités d’art de Taipei et Kaohsiung (Taiwan)

– Conservatoire supérieur de danse de Banska-Britiska (Slovaquie)

1998 à 2009 Chorégraphe pour la mise en scène de théâtre

– Compagnie La Ricotta, Bérengère Janelle. Amphitryon.

– Théâtre Amazone, Laurence Andreini. Not about nightingales ;  La Cagnotte ; Britannicus ; Barbe bleue

– L’atelier du Caméléon Eric Bergeonneau. Pour empêcher le ciel de tomber

– Groupe Kèlarm ? Manuel Rozoy. Si c’est un homme.

 

1996 à  2011 Chorégraphe des pièces :

-Territoire#1, Tous interprètes, 1 heure et 7 secondes de la vie d’un danseur, Vous, Leçon 1, Antipodes.

1993 – Bac Lettres et Langues,Lycée Marcel Gimond Aubenas 

1996 – Médaille d’or-Danse Contemporaine C-N-R Montpellier

2000 – Diplôme d’état Enseignement de la danse contemporaine CND Paris

2016 – Master 2 (interrompu) Direction de projet culturel OPC Grenoble 

articles et liens

article LA TERRASSE

LA TERRASSE

La danse en ses lieux
Cliquer ici

FORMAT

FORMAT

ou la création d'un territoire de danse
Cliquer ici

Ballroom N°2

Ballroom N°2

Ballroom N°2 Interview Sophie Gérard
Cliquer ici